+34695710949 // audrey@audrey-anselmoz.com

SEO : comment optimiser un article de blog ?

Pour mon tout premier article ici, on va parler d’un sujet qui intéresse tous ceux qui ont un blog: le SEO. Comme tu le sais sûrement, SEO c’est l’acronyme de Search Engin Optimization. Et si c’est si important de le contrôler un minimum, c’est parce que grâce à lui ton post ou bien ta page web apparaît en bonne position sur Google ou pas… Il n’y a jamais eu autant de contenus sur Internet, sortir du lot n’est donc pas chose aisée. Mettre toutes les chances de ton côté est indispensable, et ça passe par des textes, images, vidéos… de qualité et aussi par une bonne optimisation. Optimiser un article de blog n’a rien de bien compliqué. Il faut juste savoir prendre quelques bons réflexes et y passer un minimum de temps. Si ça t’intéresse de savor comment faire, keep reading ! 

Mots-clés

C’est la base, j’ai envie de dire. Pour que ton article soit bien placé sur les moteurs de recherche, il faut que tu décides sur quel mot-clé ou expression-clé le positionner.

Alors la première chose à faire, c’est de rédiger une liste exhaustive de mots et expressions-clés. Quand tu en as un bon paquet, renseigne-toi sur le volume de recherche que représente chaque élément. Pour cela, Google te propose 2 outils : Google Trends et Outils de planification des mot-clés sur Google Adwords.

Du coup, là, tu vires les mots ou expressions qui reflètent un volume de recherche trop bas. Il peut être aussi judicieux d’évincer ceux qui en génère énormément. Si ton article parle de ton séjour à Malte, on est d’accord que positionner ton post sur le mot Malte, c’est pas super pertinent. Par contre, visite de Ggantija, ça te rapportera déjà un trafic plus qualifié. Une fois que tu as choisi ton mot-clé, c’est le moment de l’utiliser dans des endroits bien concrets.

Titres

Pense à insérer ton mot ou expression dans le titre. Certains te diront de l’insérer au début. Moi, je pense que l’important, c’est qu’il soit présent, peu importe où.

Sous-titres

Pour avoir un bon SEO, il est essentiel d’avoir un article bien structuré, c’est ainsi que les sous-titres entrent en jeu. C’est comme quand tu faisais une rédac’ ou une dissert’ au lycée finalement. Il faut ordonner ton raisonnement.

Quand ton titre doit correspondre à la balise H1, tes sous-titres doivent être en adéquation avec les balises H2, H3, H4… Suivant leurs importances respectives. C’est le même principe que les grands I, grand A, petit 1, petit a… que nos profs nous dictaient, en fait.

Si possible, inclue ton mot ou expression dans un des sous-titres. Même si c’est une bonne pratique, je dois t’avouer que je le fais que très rarement car la plupart du temps, je trouve pas ça naturel. Et même si le SEO, c’est important, tu écris quand même pour tes lecteurs.

URL

La première chose à faire, c’est choisir une structure d’URL simple. Du genre, www.mon-site.com/malte/visite-ggantija.

Ensuite, bannis les caractères bizarres du type $ ou %, les séries de chiffres… qui sont inutiles et néfastes pour le SEO.

Last but not the least, inclus ton mot ou expression.

Métadescription

Qu’est-ce donc ? te demandes-tu… Et bien, il s’agit du texte descriptif qui s’affiche sur Google lorsqu’il propose ton post dans les résultats de recherche. C’est ce qui indique au lecteur si ça vaut le coup ou pas de cliquer sur ton article. Tu comprends donc pourquoi il faut bien la soigner, hein ?! Si jamais tu ne las rédiges pas, Google chope un morceau de texte pour toi mais aucune garantie que ce soit la partie la plus sexy.

Assure-toi donc de donner envie au lecteur d’en savoir plus sur ton post dès cet instant et n’oublie pas d’y glisser subtilement ton mot ou expression clé.

Images

Les grandes oubliées ! Alors que la plupart des bloggers font attention à tout le reste, ils négligent souvent le SEO de leurs images. Alors que c’est franchement pas bien compliqué.

Il y a 2 champs impératifs à remplir : le titre et le titre alternatif. Dans le premier, tu décris en 2, 3, 4 mots ton image. Et dans le second, pareil mais tu mets des – entre les mots. Moi, j’y insère mon mot-clé, ou ses synonymes quand j’ai beaucoup de photos à optimiser.

Et il ne faut pas non plus oublier de les compresser pour que le chargement ne nuise pas à ton référencement. On oublie les png et on les substitue pour des jpg. Et on limite leurs poids à 100 K. Quand à la taille, je conseille du 800 px x 600 px maximum sauf pour les images de couverture où je limite à 1024 px x 1680 px.

Nombre de mots

Ceux qui utilisent Yoast SEO (et je te recommande vivement ce plugin WordPress) le savent bien, un bon texte optimisé SEO contient minimum 300 mots.

Densité du mot-clé

Ou expression-clé ! Tu l’auras compris… Alors, soyons clairs, personne ne se met vraiment d’accord sur le pourcentage parfait. Si tu lis d’autres articles qui expliquent comment optimiser un article de blog, tu verras que chacun y va de son chiffre. En général, on conseille une densité entre 0,5% et 3%. L’important, c’est toujours que l’insertion soit le plus naturelle possible.

Liens internes

Il s’agit de liens que tu inclus et qui renvoient à d’autres articles ou pages de ton site. C’est une très bonne manière d’augmenter le traffic de ta page.

Liens externes

Ici, on parle de liens qui renvoient vers d’autres pages. Si tu envoies ton lecteur vers d’autres sites, ça veut dire que tu te préoccupes vraiment de la qualité de l’information qu’il reçoit et tu lui permets d’enrichir cette information, et Google aime bien ça.

Obtenir des liens externes

Cela consiste à d’obtenir que d’autres sites et blogs pointent vers ton site. Ceci permet à Google de définir la position de ta page, et forcément, plus la page qui parle de toi à de la notoriété et est de confiance, mieux c’est pour toi.

J’espère que ce post t’auras permis d’y voir plus clair dans l’optimisation SEO. Et si tu savais déjà tout ça, aurais-tu d’autres conseils à donner ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu